k-libre - auteur - Gregory McDonald

Il n'est qu'une seule chose qui excite les animaux plus que le plaisir, et c'est la douleur. Sous l'effet de la torture tu vis comme sous l'empire d'herbes qui donnent des visions. Tout ce que tu as entendu raconter, tout ce que tu as lu te reviens à l'esprit, comme si tu étais transporté, non pas vers le ciel, mais vers l'enfer. Sous la torture tu dis non seulement ce que veut l'inquisiteur, mais aussi ce que tu imagines qui peut lui être agréable...
Umberto Eco - Le Nom de la Rose
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 18 juillet

Contenu

Gregory McDonald

MAJ vendredi 11 septembre 2009
© D. R.

Biographie Gregory McDonald


Naissance à Shrewsbury le 15 février 1937.
Mort à Pulaski le 07 septembre 2008.
Né d'un père journaliste et d'une mère artiste peintre, Gregory McDonald hérite des vocations de chacun de ses parents (il sera journaliste, mais aussi pianiste de bar). Après des études à Harvard, qu'il s'est payées en travaillant comme pilote de yacht, Gregory McDonald voyage en Europe, puis fait une escale à Porto Rico, le temps de rencontrer Suzanne Aiken, et de l'épouser.
Gregory McDonald commence sa carrière d'écrivain en 1964 avecRunning Scared. Fletch, en 1974, l'intronise outre-Atlantique comme un des meilleurs auteurs américains de genre : il obtient pour ce roman un Edgar. Son héros, Fletch, le suivra quelques aventures, tout comme Flynn trois ans plus tard (Flynn s'amuse. Le premier était journaliste, le second flic. Gregory McDonald continue ses experimentations et sa progression. Avec Raphael, derniers jours (1991), il délivre un roman noir époustouflant à la tendresse cruelle. Ce livre sera d'ailleurs porté à l'écran par Johnny Depp en 1997.


Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 05/09 Édition: Parutions de la semaine - 4 septembre
    La rentrée littéraire bat son plein, et cela se confirme cette semaine. Côté Albin Michel, du lourd avec les nouveaux romans de Robin Cook et Jean-Christophe Grangé. Du scandinave en veux-tu en voilà de Gaïa à Rivages. À noter la réédition chez Julliard du Salaire de la peur, de Georges-Jean Arnaud, et celles chez 10-18 de deux romans du toujours époustouflant Richard Price.

    Grand format 
    Le Silence des géants, de Mouloude Accouche (Archipel)
    L'Attrapeur de libellules, de Boris Akounine (Presses de la Cité)
    Le Salaire de la peur, de Georges-Jean Arnaud (Julliard)
    Cosu nostru, de Jean-Pierre Arrio (Albiana)
    Ricochet, de Sandra Brown (Archipel)
    Morts accidentelles, de Robin Cook (Albin Michel)
    Un roman de quartier, de Francisco Gonzales Ledesma (Atalante)
    Thriller, de Iegor Gran (P.O.L.)
    La Forêt des mânes, de Jean-Christophe Grangé (Albin Michel)
    Stiletto, de Julia Kino (Sarbacane)
    Sans refuge, de Richard Laymon (Bragelonne)
    Pas de traces !, d'Éric de L'Estoile (Nouveaux auteurs)
    Trafic sordide, de Simon Lewis (Actes sud)
    Le Dernier tueur de l'organisation, d'André Mastor (Albiana)
    La Tête de Pancho Villa, de Craig McDonald (Belfond)
    Les Rochers rouges, d'Archange Morelli (Albiana)
    Orages meurtriers, de Franck Muir (Payot)
    Comme dans un rêve : un roman sur un crime, de Leif G. W. Persson (Rivages)
    Le Secret du professeur Croquet, de Noël Simsolo (Archipel)
    Les Chiens enterrés ne mordent pas, de Gunnar Staalesen (Gaïa)
    Un festin de hyènes, de Michael Stanley (Lattès)
    Poche :
    Les Arcanes du chaos, de Maxime Chattam (Pocket)
    L'Ange de Leather Lane, de Lee Jackson (10-18)
    En son absence, de Bill James (Rivages)
    Rafael, dernier jours, de Gregory McDonald
    Cocktail Molotov, de Jean-Paul Nozière (Rivages)
    Promesse de sang, de James Patterson (LGF)
    L'Ombre de Thot, de Mickael Peinkofer (City)
    Le Samaritain, de Richard Price (10-18)
    Ville noire, ville blanche, de Richard Price (10-18)
    Les Amazones de Pyongyang, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers)
    Mr Zero, de Patricia Wentworth (10-18)
    Liens : Rafael, derniers jours |Mouloud Akkouche |Jean-Paul Nozière |Richard Price

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page