k-libre - auteur - Albert Simonin

C'est lui qui avait formellement nommé le tueur : selon lui, The Ace était un fantôme. Une légende des bas-fonds, que l'on pensait en sommeil depuis des années. Un tueur de la pire espèce qui avait défrayé la chronique des années auparavant, à une époque où le NYPD ne régnait pas sur New York et où les données informatiques balbutiantes n'autorisaient pas les recherches et l'identification d'un coupable comme c'était le cas aujourd'hui. De nombreux récits couraient à son propos. Il avait travaillé pour les Russes, avait exécuté des contrats pour leur compte. Nul n'avait jamais vu son visage — du moins nul n'avait vécu assez longtemps pour en témoigner.
Jean-Luc Bizien - Le Berceau des ténèbres
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

G.A.V.
Nous sommes dans un commissariat français. La nuit arrive. Il y a eu dans la cité voisine deux coups de f...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 23 octobre

Contenu

Albert Simonin

MAJ jeudi 23 juillet 2009
© D. R.

Biographie Albert Simonin


Naissance à Paris le 18 avril 1905.
Mort à Paris le 15 février 1980.
Véritable artiste de la langue française ayant donné à l'argot ses lettres de noblesse, Albert Simonin est aussi un précurseur du roman noir français, mêlant chronique sociale et intrigue policière. Après Touchez pas au grisbi !, Le Cave se rebiffe, Grisbi or not grisbi, porté à l'écran par Georges Lautner en 1963 sous le titre Les Tontons flingueurs, il nous livre une peinture sombre d'un Paris disparu avec sa trilogie du Hotu. Prostituées et proxos, fils de famille dévoyés et gars des fortifs, petits et grands braqueurs s'y retrouvent, ballottés par la crise des années 1930 et l'irruption de la came dans le Milieu.


Bibliographie*

Romancier :

Entretien :

  • 1953 - Le Grisbi (La Manufacture de livres, novembre 2020)

Actualité

  • 23/01 Édition: Parutions de la semaine - 23 janvier
  • 13/06 Édition: Parutions de la semaine - 13 juin
  • 16/04 Édition: Parutions de la semaine - 16 avril
    La semaine est placée sous le signe du classique. La Manufacture des livres continue de montrer son attachement à Simonin, avec le sempiternel Grisbi (anthologie des trois romans), alors qu'en poche se redécouvrent Simenon, Exbrayat (avec Catherine Frot en couverture et en Imogène déjantée) et autre Pérez-Reverte. Rayon nouveautés, un Poulpe de Sébastien Gendron, Mort à Denise, même si l'on regrette le titre au jeu de mot éculé dans la collection (nous nous souvenons d'un Le Carnaval de Denise, de Didier Vandemelk), Michel Chevron réapparait Après la lune et Benjamin Legrand nous offre un tueur à gages qui se promène au cul des anges. Les amateurs de séries pourront regarder du côté d'Anne Perry et de Maggdalen Nabb. Et puis les autres pêcheront ici et là quelques bonnes idées de lecture :

    Grand format
    La Femme qui en savait trop, de Tom Bale (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    La Guerre fantôme, d'Alex Berenson (Le Seuil, "Thrillers")
    Icône, de Michel Chevron (Après la lune)
    Il était une fois Marseille, de René Coppano (La Manufacture de livres)
    Connexion fatale, de Barry Eisler (Belfond, "Noir")
    Le Fils du fou, de Gilles Haumont (Anne Carrière)
    Le Cul des anges, de Benjamin Legrand (Le Seuil, "Policier")
    Les Loups de Kharkov, d'Alexis Lorens (les éditions du Petit Caveau, "Sang noir")
    6'lens ! on m'Errrrrrrr !, de Phil Marso (Megacom-Ik, "Phonétique muse service")
    L'Affaire du juge : archives criminelles de la gendarmerie et de la police scientifique, d'André Pierné (Volum, "Zone interdite")
    Le Soleil noir de la passion, d'Ariel Ricaud (France-Empire)
    Fever, de Sean Rowe (Buchet Chastel)
    La Couleur de l'encre : j'ai commencé à tuer quand j'ai réalisé que l'être humain n'a aucune pitié pour l'innocent, de Francesca Schaal-Zucchiatti (Mokeddem)
    Intime ressemblance, de Lisa Scottoline (Le Toucan, "Noir")
    Le Grisbi, d'Albert Simonin (La Manufacture de livres)
    Le Chasseur solitaire, de Whitney Terrell (Rivages, "Thriller")

    Poche
    Le Couturier de la mort, de Brigitte Aubert (Points, "Policiers")
    Tombeau ouvert, de Jim Butcher (Milady, "Les Dossiers Dresden")
    La Dame noire, de Stephen L. Carter (Pocket, "Best")
    Danse pour moi, de Mary Jane Behrends Clark (LGF)
    Ne vous fâchez pas, Imogène !, de Charles Exbrayat (Le Masque)
    Requiem, de Luc Fivet (LGF, "Thrillers")
    La Fureur et l'ennui, de Richard Flanagan (10-18, "Domaine policier")
    Mort à Denise, de Sébastien Gendron (Baleine, "Le Poulpe")
    Mal d'enfant, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    Leonora, agent du doge, de Loredan (LGF, "Policier")
    Chambre 307, de Philippe Milhau (Les Presses littéraires, "Crime et châtiments")
    Que serais-je sans toi ?, de Guillaume Musso (Pocket, "Best") Au nom du sang, de Magdalen Nabb (10-18, "Domaine policier")
    La Guerre a son parfum, de Jean-Louis Nogaro (éditions du Caïman)
    Tony fétiche, de Michel Papet (éditions des Traboules, "Polar")
    Enfer de plomb sur l'Orégon, de Don Pendleton (Vauvenargues, "L'Exécuteur")
    Le Club Dumas ou L'Ombre de Richelieu, d'Arturo Pérez-Reverte (LGF, "Thrillers")
    Lisson Grove, de Anne Perry (10-18, "Grands détectives")
    La Vieille, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    La Mode est au rouge sang, de Valerie Stivers (Pocket,"Best")
    Qui veut la peau de Marc Lévy ?, de Gordon Zola (Gordon Zola, "Une enquête de Guillaume Suitaume")
    Liens : Brigitte Aubert |Charles Exbrayat |Sébastien Gendron |Jean-Louis Nogaro |Anne Perry |Georges Simenon |Gordon Zola |Elizabeth George

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page