k-libre - auteur - Hubert Tézenas

Dans la cour du château de Versailles, rigolards, avec des cheveux qui nous léchaient les vestes trappeur, les moumoutes, les cabans. De vraies gueules de cons, sur deux rangs, comme une équipe de foot de quatrième division. On était là, tous, vivants.
Mercedes Deambrosis - Le Dernier des treize
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Corps et l'âme
Frank Elder a fait partie des forces de police. Il y a sept ans, il a sauvé in extremis sa fille qui avai...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 26 février

Contenu

Hubert Tézenas

MAJ vendredi 17 mai 2013
© D. R.

Biographie Hubert Tézenas


Naissance à Paris .
Hubert Tézenas est normalien, mais son plus haut fait d'armes académique est d'avoir été renvoyé de Science-Po trois mois après son admission en 1984. Il plaque tout sur un coup de tête l'année suivante, part au Brésil et devient traducteur de l'anglais pour financer ses errements, en commençant par de l'eau de rose, des novellisations et des biographies plus ou moins autorisées. Il passe progressivement du rose au noir, domaine qui le fascine depuis sa rencontre, vers vingt ans, avec l'œuvre de Jim Thompson. Il a été le traducteur de Mo Hayder aux Presses de la Cité et continue d'être celui de Robert Crais chez Belfond. Il a aussi traduit Les Enfants de la nuit et Les Enfants de la peur de Frank Delaney, Les 500 de Matthew Quirk et Le Diable dans la ville blanche d'Erik Larson pour Le Cherche Midi.
Reconverti depuis des années dans le voyage intérieur, plus économique et moins polluant, il s'efforce ces temps-ci d'ajouter quelques cordes à son arc en traduisant aussi de la littérature brésilienne (Belfond, Phébus) et en publiant un roman noir aux éditions L'Écailler.



Présence à un festival :

2014 : Mauves en noir | Salon du roman policier de Penmarc'h

Bibliographie*

Romancier :

Traducteur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page