k-libre - auteur - Jim Thompson

On avait nos codes, notre langage, notre journal, notre musique, notre cinéma, notre look, nos penseurs, nos écoles, nos cliniques, notre capitale, notre président, nos ministres, notre indépendance. On était noirs, on était libres. On était les Black Panthers.
Michaël Mention - Power
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 juin

Contenu

Jim Thompson

MAJ mercredi 07 avril 2010
© D. R.

Biographie Jim Thompson


Naissance à Anadarko le 27 septembre 1906.
Mort à Los Angeles le 07 avril 1977.
Jim Thompson, né dans l'Oklahoma, est le fils de "Pop", un shérif de comté parti au Mexique chercher fortune dans le pétrole. Resté auprès de sa mère, Birdie, institutrice, Jim Thompson s'initie aux classiques avant que la famille ne se retrouve et s'installe au Texas où Pop, devenu riche, a ouvert un cabinet juridique. Jim Thompson travaille dans des journaux dès l'âge de 16 ans et multiplie les petits boulots. Il écrit alors dans des Pulps. Il fume, boit, tombe gravement malade et nourrira son œuvre de ses nombreuses expériences qui le placent toujours dans le camp des humbles et des vaincus du rêve américain.
Jim Thompson publie son premier véritable roman noir en 1949 (Cent mètres de silence) puis enchaînera des livres devenus depuis, tous genres confondus, des classiques de la littérature. Il collabore à des scénarisations à Hollywood, avec Stanley Kubrick (L'Ultime Razzia, Les Sentiers de la gloire), réalise des scénarios pour la télévision (L'Homme de fer). Il meurt cependant le 7 avril 1977 dans la plus totale indifférence. Ses romans pessimistes où l'on pardonne peu continuent pourtant de prouver l'éclatant génie d'un des grands écrivains américains du XXe siècle.


On en parle : 813115 (Photo) | La Vache qui lit118 (Article)

Bibliographie*

Romancier :

Portrait :

Scénario inspiré de son œuvre :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page