k-libre - auteur - Gary Fleder

Je vois que vous avez ce dictionnaire sur votre bureau A Compendious Syriac Dictionary Fonded Upon the Thesaurus Syriacus of R. Payne Smith, Oxford University Press, 1903, reprinted in 1998. Ce n'est pas non plus un ouvrage ordinaire. Qui se soucie de l'existence du Syriaque aujourd'hui ?
Barouk Salamé - Le Testament syriaque
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 16 avril

Contenu

Gary Fleder

MAJ mercredi 16 septembre 2015
© D. R.

Biographie Gary Fleder


Naissance à Norfolk le 19 décembre 1956.
Licencié de l'École de Cinéma et de Télévison de l'USC, Gary Fleder signe son premier court-métrage en 1988 (Terminal Round) et présente quatre ans plus tard Air Time, film de fin d'études, au festival de Sundance. Un festival qu'il retrouve dès 1993 avec un documentaire sur la vie du boxeur Philip Paolina. Toujours la même année, il remporte un CableAce Award pour un épisode des Contes de la crypte qu'il a réalisé pour HBO. C'est en 1995 qu'il dirige son premier long-métrage. Dernières heures à Denver est un film de gangsters qui reçoit deux prix au Festival du Film Policier de Cognac. Par la suite, il adapte Kiss the Girls, un roman de James Patterson sous le titre Le Collectionneur (1997). Plus tard, le réalisateur américain commet un écart avec la science-fiction (Impostor en 2001 d'après l'œuvre de Philip K. Dick) avant de revenir au thriller avec Pas un mot et surtout Le Maître du jeu, d'après le roman de John Grisham avec John Cusack, Rachel Weisz, Dustin Hoffman et Gene Hackman ! Gary Fleder travaille alors principalement pour la télévision ce qui ne l'empêche pas en 2009 d'offrir un joli rôle à Dennis Quaid dans The Express, celui du premier footballeur afro-américain à avoir été élu meilleur joueur universitaire et mort d'une leucémie à seulement vingt-trois ans. Sur un scénario de Sylvester Stallone, il propose ensuite à Jason Statham un rôle d'agent de la DEA embarqué dans un trafic de drogue, Homefront (2014).


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page