k-libre - auteur - Edward Killy

J'ai l'impression qu'il y a des moments précis dans la vie où tout peut totalement basculer dans un sens ou dans l'autre. Vanille ou chocolat. Mou ou croquant. Lâcher la bombe à eau sur la tête de papa ou arrêter ton geste. Il faut alors faire un vrai choix et, parfois, il suffit de cinq petits mots pour changer un destin : - J'ai envie de faire pipi.
David Solomons - Mon frère est un super-héros
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 30 mai

Contenu

Edward Killy

MAJ samedi 04 avril 2015

Biographie Edward Killy


Naissance à Orange County le 26 janvier 1903.
Mort le 02 juillet 1981.
Originaire du Connecticut, Edward Killy débute sa carrière dans le cinéma au début des années 1930 en qualité d'assistant-réalisateur pour les studios de la RKO. On le retrouve à la direction en 1935 du remake des Seven Keys to Baldpate. Il tourne alors des films à petits budgets, du film noir comme Murder on the Bridge Path (1935) à la comédie bucolique (Bunker Bean, 1936) avant de s'installer toujours pour la RKO comme réalisateur de westerns de série B. Il est nommé avec dix-sept autres assistants-réalisateurs aux Oscars en 1933 pour son travail auprès de Edward L. Cahn sur le tournage de Emergency Call (1933). Ses acteurs sous contrat au cours des années 1930-1940 sont Tim Holt (ensemble, ils réaliseront jusqu'à neuf westerns entre 1940 et 1942, qui tous ont à peu près une durée de soixante minutes) et bientôt Robert Mitchum quand le premier part au front durant la Seconde Guerre mondiale. Edward Killy accepte cependant d'être de temps à autre assistant-réalisateur sur les comédies musicales de Ginger Rogers. Il seconde Dick Powell sur le funeste tournage des Conquérants (1956). Cette super-production de Howard Hugues permet à John Wayne d'endosser le rôle de Gengis Kahn, mais le choix du lieu de tournage (imputé à Howard Hugues) va s'avérer dramatique pour le casting et les membres de l'équipe : une zone d'essais nucléaires dans l'État de l'Utah. Nombre d'entre eux mourront d'un cancer... Les Conquérants sera d'ailleurs son dernier film. Marié à Pauline Watkins Killy, il est père d'un enfant.


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page