k-libre - auteur - George Seaton

Le jazz ! La vie ! Clarence avait raison. Fallait profiter du bonheur de vivre. Être présent à chaque instant. S'y plonger totalement. Brûler sa vie dans l'ivresse et la joie. Le reste valait que des clous.
Louis Atangana - Billie H.
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 juillet

Contenu

George Seaton

MAJ dimanche 08 septembre 2013
© D. R.

Biographie George Seaton


Naissance à South Bend le 17 avril 1911.
Mort à Beverly Hills le 28 juillet 1979.
Originaire de l'Indiana, George Seaton (de son vrai nom George Stenius) part à Detroit travailler en qualité d'acteur pour la station de radio WXYZ. En 1933, il interprète The Lone Ranger, puis est engagé par la Metro-Goldwin-Mayer comme scénariste. Il débute l'écriture pour Un jour aux courses, un film des Marx Brothers en 1937 et, au début des années 1940, il rejoint la 20th Century Fox où il demeure une dizaine d'années d'abord en qualité de scénariste puis, à partir de 1945, comme réalisateur - le plus souvent en tant que scénariste et réalisateur.
Il tourne aussi bien des comédies comme Le Miracle de la 34e Rue (1947) avec Maureen O'Hara et Nathalie Wood, que des drames romantiques comme Un magnifique salaud (1956) avec William Holden ou encore des films de guerre avec le même William Holden (Trahison sur commande, 1962) ou avec Kirk Douglas étonnant dans un film qui se déroule pendant la guerre de Corée, Un homme doit mourir (1963), et maintient un attrait pour le théâtre.
Broadway, qu'il arpente une première fois avec But Not Goodbye, une pièce qu'il écrit puis fait produire en 1944, s'avèrera impossible à dompter. But Not Goodbye marque ses débuts dans la mise en scène, mais s'arrête après seulement vingt-trois représentations (elle sera en 1946 adaptée au cinéma par Karen DeWolf). En 1967, il retourne à Broadway, mais cette fois en qualité de metteur en scène pour la pièce de Norman Krasna Love in E Flat, pour le même résultat que précédemment : la pièce ne séduit absolument pas la critique, et ne convainc aucunement le public.
N'ayant jamais arrêté la réalisation cinématographique, il conclue sa carrière d'étonnante manière. D'abord en réalisant en 1970 l'un des tout premiers films catastrophe Airport, avec Burt Lancaster, Dean Martin et Jean Seberg, puis en dirigeant son unique western, Duel dans la poussière, où il retrouve en 1973 Dean Martin associé pour l'occasion à Rock Hudson.
Lauréat de deux Academy Award for Best Adapted Screenplay, nommé trois fois aux Oscars, récompensé d'un Jean Hersholt Humanitarian Award en 1961, George Seaton s'éteint d'un cancer en Californie en 1979.


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page