k-libre - auteur - Irvin Kershner

Citer le nom de John Wayne réveille immanquablement la même image de ce héros robuste et drois dans ses bottes, cette démarche si particulière, ce chapeau blanc, ces verres de whisky, cette voix familière et une morale à tout casser.
Alexandre Raveleau - Petit dictionnaire du western
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 septembre

Contenu

Irvin Kershner

MAJ jeudi 02 mai 2013
© D. R.

Biographie Irvin Kershner


Naissance à Philadelphie le 29 août 1923.
Mort à Los Angeles le 27 octobre 2010.
Ses origines juives apportent à Irvin Kershner un héritage culturel et artistique. Il passe ses plus jeunes années à l'étude et à la pratique de la musique (violon, viole et composition), puis il intègre la Temple University - Tyler School of Fine Arts de Philadelphie avant de partir à New York et Provincetown suivre les cours du peintre Hans Hofmann. Il se rend enfin à Los Angeles pour étudier la photographie au Art Center College of Design. Il donne alors des cours de photographie à la University of Southern California School of Cinematic Arts. Dans le même temps, il suit des cours de cinéma avec Slavko Vorkapić, un artiste du montage.
Il accepte un poste de photographe pour le Département d'État, qui l'amène a suivre, puis à diriger des documentaires en Iran, en Grèce et en Turquie. De retour aux États-Unis, avec Paul Coates, ils développent Confidential File, une série de documentaires pour la télévision. Il est à la fois scénariste, réalisateur et producteur. Par la suite, toujours pour la télévision mais du côté de la fiction, il développe et réalise la série western en soixante-seize épisodes Le Rebelle (1959-1961) avec Nick Adams en vétéran de la Confédération et aspirant écrivain, hanté par la guerre civile. Puis il dirige les pilotes des séries Peyton Place, Cain's Hundred, Philip Marlowe...
Il se tourne alors vers le cinéma, en 1958, et met en scène son premier long métrage, le film policier Stakeout on Dope Street. Suivront ensuite The Luck of Ginger Coffey (1964) avec Robert Shaw, L'Homme à la tête fêlée (1966) avec Sean Connery, Loving (1970) avec George Segal, Up the Sandbox (1972) avec Barbra Streisand. Il acquiert de la notoriété surtout au cours des années 1970 avec le western La Revanche d'un homme nommé cheval (1976), avec Richard Harris, et le thriller Les Yeux de Laura Mars (1979) avec Faye Dunaway et Tommy Lee Jones.
Ancien professeur de George Lucas à la Southern University, Irvin Kershner se voit confier la réalisation de Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque (1980), souvent considéré comme le meilleur épisode de la saga "Star Wars". Après le succès du film, il réalise un James Bond "non officiel", Jamais plus jamais (1983), qui marque le retour de Sean Connery dans la peau de l'agent 007.
Une très éphémère et tardive carrière d'acteur l'emmène dans La Dernière tentation du Christ, de Martin Scorcese en 1988 avant qu'il ne réalise l'année suivante Robocop 2.
En 2010, celui qui se considérait comme un homme du Monde ayant étudié le christianisme, s'étant intéressé aux bases historiques de la religion musulmane, et ayant abordé le bouddhisme, qui ne voyait en sa judaïté qu'un héritage de naissance, s'éteint après avoir lutté trois ans et demi contre un cancer des poumons.


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page