k-libre - auteur - Peter Cheyney

Il n'y a pas de pays. Il n'y a pas de guerres. Il n'y a que des gardiens, qui dirigent le monde, et des prisonniers, qui le peuplent. Une nation mène toutes les autres : la république du fric.
Jerry Stahl - Anesthésie générale
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 06 décembre

Contenu

Peter Cheyney

MAJ dimanche 15 avril 2012
© D. R.

Biographie Peter Cheyney


Naissance à Londres le 22 février 1896.
Mort à Londres le 26 juin 1951.
On lui doit une réputation d'élève médiocre qui devient clerc de notaire avant de monter sur les planches. Il écrit alors divers sketches, chansons et vers. Mais la Première Guerre mondiale fait son apparition, et il intègre une école d'officiers. Il combat sur le sol français, est blessé à plusieurs reprises et quitte l'armée en 1919 avec le grade de capitaine. De retour dans le civil, il devient bookmaker tout en continuant à écrire des poèmes. En 1926, à l'occasion de la grève générale des ouvriers anglais, il devient briseur. Il y rencontre l'inspecteur chef Harold Brust avec qui il fonde une agence de détectives privés. Dans le même temps, il l'aide à écrire ses mémoires. Mais c'est en 1936, avec l'apparition de Lemmy Caution, son premier héros récurrent dans Cet homme est dangereux, qu'il entre de plain-pied dans le monde romanesque policier. Lemmy Caution est un agent fédéral américain qui joue de la guitare pour séduire les belles qu'il croise et qui use de manières expéditives pour châtier les malfrats qu'il pourchasse avec la ténacité d'un rottweiler. Puis arrive Slim Callaghan, du même acabit, mais "seulement" détective privé. L'un et l'autre auront les faveurs du cinéma, le premier étant incarné par Eddie Constantine, le second par Tony Wright. Étrangement, les romans de Peter Cheyney inaugurent la "Série noire" créée par Georges Duhamel. L'art de tomber au bon moment. Le style est ampoulé, les héros frustres et machos, les intrigues guère développées. Mais il faut accorder ce discrédit à Peter Cheyney : ses deux héros ont mis dans l'ombre ses romans de l'ombre (justement). Il faudrait donc un jour s'intéresser au reste de son œuvre


Bibliographie*

Scénario inspiré de son œuvre :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page