k-libre - auteur - Enrico Marini

Et pour parvenir à ses fins, l'ex-assureur toulousain devenu buraliste dans les Pyrénées-Orientales où il espère couler de beaux jours conçoit un plan diabolique pour faire passer de vie à trépas son ex-épouse, Frédérique L., et toucher la prime à l'assurance-vie qu'il a établie à ses dépens, produisant à cet effet de faux documents
Jean-Philippe Savignoni & Jean-Michel Cosson - Les Grandes affaires criminelles des Pyrénées-Orientales
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 juin

Contenu

Enrico Marini

MAJ mercredi 22 février 2012

Biographie Enrico Marini


Naissance à Liestal le 13 août 1969.
Enrico Marini, de nationalité italienne, est né en Suisse dans la région de Bâle.
Dès son enfance, par plaisir, il dessine et crée des bandes dessinées. À partir de 14 ans il participe à certains concours. De 1987 à 1991 il étudie le graphisme à l'Ecole des Beaux-Arts de Bâle. Son trait est influencé par Hermann, Moebius et Otomo.
Sa carrière débute réellement en 1987 au Festival de la Bande Dessinée de Sierre dans le cadre du concours des nouveaux talents. Cuno Affolter (journaliste suisse, organisateur de plusieurs expositions à la Foire de Francfort ou au Festival de Sierre), admiratif devant les planches déjà très abouties de ce jeune dessinateur, le présente à une nouvelle maison d'édition : "Alpen Publishers". Ces derniers décident alors de confier à Marini le dessin d'un scénario de Marelle intitulé La Colombe de la Place rouge. Les dessins commencent à être publiés dans " La Tribune de Genève ". Face au succès remporté, le premier tome de la série Les Dossiers d'Olivier Varèse est édité en album.
En 1992, Thierry Smolderen propose à Marini de changer d'univers. Leurs regards se tournent alors vers Gipsy, un vrai héros de chair et de sang, avec des défauts et un passé, mélange de cynisme, de force grossière et de sensibilité dissimulée.
Sa rencontre avec Stephen Desberg est décisive. Enrico Marini concrétise son envie de dessiner un western : L'Etoile du Désert. Puis, il enchaîne les succès : Les Rapaces, Le Scorpion, Les Aigles de Rome


Bibliographie*

Dessinateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page