k-libre - auteur - Josef von Sternberg

Et chaque matin je me réveillais avec la gueule de bois et une pile de feuilles blanches.
Olen Steinhauer - Niet camarade
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Corps et l'âme
Frank Elder a fait partie des forces de police. Il y a sept ans, il a sauvé in extremis sa fille qui avai...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 février

Contenu

Josef von Sternberg

MAJ mercredi 12 septembre 2012
© D. R.

Biographie Josef von Sternberg


Naissance à Vienne le 29 mai 1894.
Mort à Hollywood le 22 décembre 1969.
D'origine autrichienne, de son vrai nom Jonas Sternberg, Josef von Sternberg est un réalisateur à la carrière chaotique. Issu de la classe moyenne juive de Vienne, il fait des études en Autriche puis aux États-Unis avant de se lancer dans le montage cinématographique, de s'orienter vers l'assistanat de metteurs en scène puis d'être poussé vers la réalisation par l'entremise d'un acteur britannique de théâtre.
Les premiers films muets qu'il dirige à partir de 1925 ne sont pas des réussites. Il est obligé de céder la caméra à d'autres réalisateurs pour les achever. On pourrait penser qu'il abandonne très vite. Surtout qu'un de ses films, A Women of the Sea, commande de Charlie Chaplin, ne sera jamais montré.
Pourtant, avec le film policier puis noir, il va s'imposer comme l'un des maîtres du genre. C'est d'abord Les Nuits de Chicago, en 1927, avec George Bancroft en chef de pègre. Puis ce même George Bancroft devient un soutier qui empêche une prostituée de se suicider en 1928 dans Les Damnés de l'océan.
En 1930, installé en Allemagne, sa carrière prend un nouveau tournant. Il révèle au monde entier l'actrice Marlene Dietrich dans L'Ange bleu, qu'il tourne pour l'UFA. C'est le début d'une grande aventure personnelle et professionnelle qui emmène le réalisateur et l'actrice de Chine (Shanghai Express, 1931) en Espagne (La Femme et le pantin, 1935) en passant par la Russie (L'Impératrice rouge, 1934).
Par la suite, il ne réalisera que très peu. Pourtant, The Shanghai Gesture (1941) avec Gene Tierney en jeune femme qui sombre dans la déchéance est un petit bijou du film noir. Quant à son dernier film, Les Espions s'amusent (1957), c'est un honnête film de guerre qui donne la part belle à John Wayne.
Ne demeure qu'un regret, qu'il n'ait jamais achevé I, Claudius, entrepris en 1937, après avoir tourné sept films avec Marlene Dietrich et claqué la porte de Hollywood, vaste film sur l'ascension de l'empereur romain Claudius (incarné par Charles Laughton).


Bibliographie*

Réalisateur :

  • 1932 - Shanghai Express (Universal "Universal classics", septembre 2010)
  • 1941 - The Shanghai Gesture (Films Sans Frontières "Films du Siècle", février 2005)
  • 1952 - Macao (Montparnasse "RKO", septembre 2003)
  • 1957 - Jet Pilot (Universal, février 2008)

Actualité

  • 29/04 Cinéma: Michael Henry Wilson et William A. Wellman
  • 25/11 Cinéma: Le Parrain, du 35 mm et du Mexicain
  • 01/07 Cinéma: Rétrospective Marlene Dietrich
  • 04/06 Cinéma: Le film noir, Les Incorruptibles et deux coups d'État - acte II
    L'Action Christine* perdure ses bonnes vieilles habitudes avec une deuxième semaine consacrée au cycle "Film noir" qui propose des classiques du genre dont le fameux Macao, de Josef von Sternberg avec un Robert plus Mitchum que jamais. Ne manquez pas également L'Assassin sans visage, de Richard Fleischer qui, en à peine plus d'une heure, vous fera passer par tous les frissons. Les autres films ne dépareillent pas et, s'il fallait en choisir un, eh bien on vous laisserait juge sans aucune hésitation. Le film de la semaine reste celui de Brian De Palma, Les Incorruptibles (rappelez-vous la série avec Eliott Ness en figure légendaire de l'honnêteté et de la probité) avec Kevin Costner et Sean Connery, projeté tous les jours de la semaine. Notons que le jeudi 6 juin à 20 heures a lieu un cycle unique intitulé "Justice, vérité et mémoire" avec le film Calle Santa Fe, de Carmen Castillo dans le cadre du quarantième anniversaire des coups d'État en Uruguay et au Chili. Cette projection sera en réalisation avec la Coordination "40 ans après", et suivie d'un débat en présence de Carmen Castillo. Vous l'aurez compris, c'est là encore une bien belle semaine cinématographique qui s'offre à vous !

    Exclusivité : Les Incorruptibles, de Brian De Palma
    "Les Incorruptibles n'a pas pris la moindre ride et aurait même plutôt tendance à faire partie de ces films dits intemporels, qui ne vieillissent pas mais au contraire, se bonifient encore et encore à mesure que le temps passe. Comme un bon vin, en somme (seule différence, c'est que ce vin-là peut se consommer sans modération !). Si le scénario est bien sûr toujours identique à celui de la série, Brian De Palma s'en éloigne toutefois nettement, conférant à ses Incorruptibles un ton très personnel, très enlevé, très rétro. Un ton qui se rapproche finalement beaucoup de celui d'un bon vieux film noir des années 1930."

    Mercredi 5 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Jeudi 6 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Vendredi 7 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Samedi 8 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Dimanche 9 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Lundi 10 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Mardi 11 juin :
    Les Incorruptibles (The Untouchables), de Brian De Palma (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).

    Festival : Le Film noir
    "Le film noir déborde le cadre policier. Il est l'expression d'une passion, d'une obsession, poussées à leur limite extrême, sur fond de conflits sociaux, politiques, psychologiques. C'est surtout le travail du réalisateur qui en fait un film noir. Les plus grands : Lang, Hitchcock, Ray, Dassin, Mankiewicz, Curtiz, etc., plongent le spectateur dans une ambiance intrigante ou angoissante, sachant, chacun dans son style, créer des images fortement expressives (par le cadre et l'éclairage) et une progression dramatique intense (par le rythme et la précision du montage). Du vrai et grand cinéma."

    Mercredi 5 juin :
    La Dame du lac (Lady in the Lake), de Robert Montgomery (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Jeudi 6 juin :
    Macao, le paradis des mauvais garçons (Macao), de Josef von Sternberg (14 heures, 16 heures & 18 heures).
    Vendredi 7 juin :
    Le Suspect (The Suspect), de Robert Siodmak (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Samedi 8 juin :
    Une femme dangereuse (They Drive by Night), de Raoul Walsh (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Dimanche 9 juin :
    Le Détective (The Détective), de Gordon Douglas (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Lundi 10 juin :
    L'Assassin sans visage (Follow Me Quietly), de Richard Fleischer (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Mardi 11 juinl :
    Bas les masques (Deadline), de Richard Brooks (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).

    * L'Action Christine
    4, rue Christine
    75006 Paris
    Tél; : 01.43.25.85.78
    contact@actioncinemas.com
    Liens : Macao |Assassin sans visage |Raoul Walsh |Gordon Douglas |Richard Fleischer

  • 18/12 Cinéma: L'Action Christine a La Fièvre dans le sang
  • 20/11 Cinéma: Marlene, encore et toujours
  • 13/11 Cinéma: Marlene, toujours Marlene
  • 05/11 Cinéma: Marlene Dietrich et Michael Curtiz
  • 29/10 Cinéma: von Sternberg et Curtiz
  • 23/10 Cinéma: Marlene Dietrich et Josef von Sternberg
  • 14/08 Cinéma: Ida Lupino réalisatrice et actrice
  • 24/04 Cinéma: Marlene Dietrich et Hollywood
  • 17/04 Cinéma: von Sternberg et âge d'or hollywoodien - Acte II
  • 10/04 Cinéma: L'Impératrice rouge et l'âge d'or d'Hollywood
  • 03/04 Cinéma: Burt Lancaster et les Bad Guys
  • 30/11 Cinéma: Film noir : acte IV à l'Action Christine
  • 03/08 Cinéma: L'Action Christine remet les pieds dans le polar
  • 22/06 Cinéma: L'Action Christine porte les durs à l'écran
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page