k-libre - auteur - Raymond Alcovère

Ari Thór avait intérêt à se montrer très prudent dans la suite de l'enquête.
Ragnar Jónasson - Mörk
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 juillet

Contenu

Raymond Alcovère

MAJ vendredi 30 décembre 2011
© D. R.

Biographie Raymond Alcovère


Naissance à Montpellier le 25 août 1956.
Raymond Alcovère passe l'essentiel de son enfance à Port-de-Bouc dans les Bouches du Rhône, une ville de chantiers navals très cosmopolite avant de rejoindre Montpellier, sa ville natale, qu'il ne quittera que plus tard et pour une dizaine d'années pour Paris et deux ans pour Aix-en-Provence, avant d'y retourner en 1992.

Après une maîtrise de sociologie et un DESS à L'Institut d'Études Politiques de Paris, il devient rédacteur dans les Services du Premier ministre, puis chargé de communication à la préfecture de région Languedoc-Roussillon.

Il écrit d'abord des nouvelles (une trentaine publiées dans les différentes revues que sont Brèves, Sapriphage, L'Encrier, Encres vagabondes, Salmigondis, Harfang, etc.) dont certaines sont d'inspiration fantastique. Par la suite, il écrit et publie plusieurs romans : Fugue baroque (Prix 1998 de la ville de Balma), Le Sourire de Cézanne (2007) aux éditions N&B, et Le Bonheur est un drôle de serpent (2009) aux éditions Lucie sans oublier un recueil de poésie, L'Aube a un goût de cerise (2010), aux éditions N&B.

Entretemps, il crée L'Instant du monde, une revue basée sur la rencontre entre le texte et l'image avec des créations croisées entre peintres, photographes et écrivains. Huit numéros sont aujourd'hui parus.

Avec Rien compris au rock and roll, il s'offre une première immersion dans le monde du polar.

Raymond Alcovère aime tous les types de littérature : les grands classiques mais aussi le roman noir. Fortement influencé par le néo-polar des années 1970 et 1980 (Jean-Patrick Manchette notamment) mais aussi Dashiell Hammett et Raymond Chandler, aussi bien que Georges Simenon et San Antonio. Passionné par la géopolitique, il souhaite jouer avec la littérature populaire pour donner un autre regard sur le monde et les enjeux internationaux à travers le roman d'espionnage, genre qui fut populaire et injustement délaissé ces derniers temps...



site : http://raymondalcovere.hautetfort.com/

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page