k-libre - auteur - Andrea H. Japp

Moi, je vois qu'elle cuisine mieux que personne, qu'elle ne me drague pas, qu'elle est veuve, sans enfants et prétendument médium, ce qui est un package très utile quand on bosse à la Police judiciaire. Elle doit prendre sa retraite depuis longtemps, prédestinée qu'elle est à se finir à la bière éventée et au whisky bas de gamme, ce qui assurera une continuité avec son boulot de flic : les crimes ont besoin de boites de strip-tease et d'alcool.
François Médéline - L'Ange rouge
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 06 mars

Contenu

Andrea H. Japp

MAJ mardi 22 novembre 2011
© D. R.

Biographie Andrea H. Japp


Naissance à Paris le 17 septembre 1957.
Rien ne prédestinait Lionelle Nugon-Baudon, alias Andrea H. Japp, à devenir l'une des auteurs de polar les plus célèbres de France. Elle est docteur en biochimie, toxicologue de métier, et chercheuse réputée. À vingt-sept ans, elle intègre une équipe de l'Institut national de recherche agronomique.
Boulimique de lecture, initiée au roman policier par son père, la jeune femme se lance dans l'écriture de romans policiers en 1990 avec La Bostonienne. Elle remporte le Prix du festival de Cognac en 1991.
Ce succès critique l'encourage dans cette voie. Sa carrière prend son envol avec l'ouvrage La Femelle de l'espèce. S'ensuivent plusieurs romans aux personnages récurrents : la mathématicienne Gloria Parker-Simmons et le profiler James Irwin Cagney. Elle a publié de nombreux romans, recueils de nouvelles et scénarios de téléfilms et de bandes dessinées.
Directrice de collection aux éditions du Masque et Flammarion, Andrea H. Japp s'est imposée comme une figure incontestable de la littérature policière.
À partir de 2004, elle a également traduit de l'anglais certains des romans de Patricia Cornwell ayant pour héroïne Kay Scarpetta. Ses traductions se font la plupart du temps sous le pseudonyme d'Hélène Narbonne.



Présence à un festival :

2011 : Sang d'encre

Bibliographie*

Romancier :

Traducteur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page