k-libre - auteur - Alicia Giménez Bartlett

Vous avez un joug qui vous pèse, une nana qui ne veut pas vous lâcher ? Mettez une brosse à dents dans une valise, sautez dans une voiture, partez. Partez n'importe où, parce que, dans toutes les villes, il y a des hommes qui jouent aux cartes pour de l'argent ; dans toutes les villes, il y a une combine à portée de main pour un combinard.
Lawrence Block - Heureux au jeu
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 15 août

Contenu

Alicia Giménez Bartlett

MAJ jeudi 30 décembre 2010
© D. R.

Biographie Alicia Giménez Bartlett


Naissance à Almansa le 10 juin 1951.
Rien ne prédestine Alicia Giménez-Bartlett à l'écriture. Encore moins celle de romans noirs. Après une licence en philologie moderne à l'université de Valence et un doctorat de littérature à celle de Barcelone (sa ville d'adoption qu'elle n'a pas quitté depuis 1975), elle enseigne pendant treize ans l'anglais. C'est en 1981 qu'elle fait paraitre un essai sur l'auteur espagnol Torrente Ballester avant de se lancer dans le roman avec Exit, qu'elle écrit en 1984. S'ensuit une œuvre de sept romans de littérature dite "blanche", qui prend fin en 1997. Entretemps, elle a créé un duo d'enquêteurs - Fermin Garzón & Petra Delicado - qui l'accompagnent dans les bas-fonds de Barcelone entre viols à répétition (Rites de mort et trafics en tous genres mais surtout très douteux (Le Jour des chiens).



Présence à un festival :

2009 : Corsicapolar

Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 04/12 Édition: Parutions de la semaine - 4 décembre
  • 31/01 Édition: Parutions de la semaine - 31 janvier
  • 22/06 Édition: Parutions de la semaine - 8 juin
  • 05/11 Édition: Parutions de la semaine - 5 novembre
    En cette semaine peu chargée niveau alimentation des tables des libraires, signalons la parution de l'excellent Cold in Hand, du respectable John Harvey, dont il se murmure qu'une interview sera très bientôt en nos lignes. Catherine Diran (vous savez, la partie féminine de Lilicub, ceux qui faisaient des virées à deux en Italie) réapparait dans une toute nouvelle maison d'édition, Au-delà du raisonnable. Quant à l'éditeur Pascal Galodé, il continue sa ligne éditoriale précise et sûre ce coup-ci avec Sylvie Rouch et le pour l'instant inconnu Jean-François Pré. Le reste est à découvrir :

    Grand format
    La Mort à marée basse, de Pieter Aspe (Albin Michel)
    Meurtre au café de l'arbre-sec, de Michèle Barrière (Jean-Claude Lattès)
    Tant de secrets enfouis, de Mark Billingham (Le Masque)
    Nord, de Frederick Busch (Gallimard, "Du monde entier")
    L'Ictus de Simon, de Claude Carreax (Les Ardents)
    Les Larmes de diamant, de Deborah Crombie (Albin Michel, "Spécial suspense")
    Demande à mon cœur, de Catherine Diran (Au-delà du raisonnable)
    Qui veut la peau de Nestor Boyaux ?, de Luc Doyelle (Laura Mare)
    Satan Lake, de Joanne Dryansky & Gerry Dryandsky (Actes sud, "Actes noirs)
    Cold in Hand, de John Harvey (Rivages, "Thriller")
    Les Fils de Ramsès, de Éric Meyer & Christine Kerdellant (Jean-Claude Lattès)
    Opération Lazarus, de Jean-François Pré (Pascal Galodé)
    Le Marchand de sable va passer, de Andrew Piper (L'Archipel, "Les Maîtres du suspense")
    Décembre blanc, de Sylvie Rouch (Pascal Galodé)

    Poche
    Nickel chrome, de Hervé Claude (Babel, "Babel noir")
    La Demoiselle aux lumas, de Louis Dubost (Geste, "Le Geste noir")
    Un vide à la place du cœur, de Alicia Giménez Bartlett (Rivages, "Noir")
    À cheval sur une tombe, de Bill James (Rivages, "Noir")
    Australia Underground, de Andrew McGahan (Babel, "Babel noir")
    Liens : La Mort à marée basse |Nickel chrome |Cold in Hand |Nord |Pieter Aspe |Michèle Barrière |Hervé Claude |Deborah Crombie |Michael Harvey |Sylvie Rouch |Frederick Busch

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page