k-libre - auteur - John Le Carré

Vous vous demandez certainement pourquoi nous exhumions le cercueil de mon père. La réponse est simple : je voulais être sûr qu'il était dedans.
Harlan Coben - À toute épreuve
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 21 mars

Contenu

John Le Carré

MAJ jeudi 30 décembre 2010
© D. R.

Biographie John Le Carré


Naissance à Poole le 19 octobre 1931.
John Le Carré est le pseudonyme de David John Moore Cornwell. Avant d'être un des maîtres incontestés du roman d'espionnage moderne apôtre à son corps défendant de la trahison et du double-jeu, il a vécu une enfance chaotique. Entre un père qui joue les escrocs de la finance et une mère qui abandonne le foyer conjugal alors qu'il n'a que cinq ans. Cahin-caha, il avance dans son parcours scolaire en passant par la très réputée Sherbourne School et l'Université de Berne où il étudie la philologie avant d'effectuer son service militaire en Autriche à l'époque occupée. C'est sans doute à ce moment qu'il est contacté par les services secrets de son pays, et qu'il les intègre. Il étudie par la suite l'allemand avant d'enseigner à Eton puis de devenir diplomate à Bonn et à Hambourg. En 1964, il décide de se consacrer entièrement à l'écriture, et de s'écarter du carcan dans lequel l'ont enfermé la diplomatie et les services secrets. S'il est le romancier de la Guerre froide (L'Espion qui venait du froid est un chef-d'œuvre du genre), la chute du mur de Berlin en 1986 met un temps un terme à son souffle romanesque du genre avant qu'il ne reparte de plus belle.


Bibliographie*

Romancier :

Scénario inspiré de son œuvre :

  • 2012 - La Taupe (StudioCanal, février 2012)
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Control, directeur du MI6, le service des renseignements extérieurs du Royaume-Uni, envoie un de ses agents en mission non officielle à Budapest pour obtenir d'un informateur le nom d'une "tau...

Pied de page