k-libre - auteur - Roger Martin

La méthode pour creuser un puits, dans le sud de la Thaïlande, est sans conteste une insulte à l'Occident où priment des notions telles que certifications de la qualité et normes de sécurité.
Colin Cotterill - Tué sur un coup de tête
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 25 mai

Contenu

Roger Martin

MAJ mercredi 09 février 2011
© D. R.

Biographie Roger Martin


Naissance à Ronchin le 19 février 1950.
Roger Martin est né le 19 février (signe astrologique : faucille ascendant marteau) 1950 à Ronchin, dans le Nord, avant de vivre et de faire toutes ses études à Aix-en-Provence. Licencié d'anglais et certifié de lettres, il est nommé à Mont-Saint-Martin, en Meurthe et Moselle où il enseignera dix-huit ans, militera, sera élu et organisera pendant quinze ans des Rencontres policières qui accueilleront le "gratin" du genre (Didier Daeninckx, Marc Villard, Georges J. Arnaud, Brice Pelman, Jean Mazarin, Yves Boisset, John Berry, Claude Mesplède).
Très jeune, il dévore Jack London (son maître) en "Bibliothèque verte", puis James Oliver Curwood, Robert-Louis Stevenson et Fenimore Cooper. Viendront ensuite Maxime Gorki, Jules Vallès, Howard Fast, Paul Berna (Le Cheval sans tête), Georges Arnaud (Le Salaire de la peur) et le génial B. Traven. Sans oublier la Comtesse de Ségur... et beaucoup d'autres auteurs, dont Dashiell Hammett, Horace McCoy ou Robert Finnegan, qu'il affectionnera toute sa vie. Le roman noir est particulièrement servi, mais Roger Martin apprécie aussi les classiques, surtout le père Hugo, et le roman populaire du XIXe, Erckmann-Chatrian, Claude Tillier et Eugène Le Roy, auquel il consacrera articles et études.
Passionné de films et de romans noirs américains, il crée en 1981 la revue "Hard-Boiled Dicks" (vingt-trois numéros), consacrée au roman noir américain (Chester Himes, Don Tracy, Elmore Leonard, William Peter McGivern...), tout en collaborant à diverses publications ("Thriller", "L'Almanach du Crime", "Asphalte", "Les Temps modernes")
. En 1985, il publie sous le pseudonyme de Kenneth Ryan, au Fleuve noir, trois volumes d'une série mettant en scène le Ku Klux Klan. Une idée fixe puisque en 1989, il fait paraître un gros document intitulé AmeriKKKa Voyage dans l'Amérique néo fasciste chez Calmann-Lévy, qui connaîtra une réédition revue et augmentée en 1995. En 2001, il lance, avec le dessinateur Nicolas Otéro, sous l'égide de l'éditeur Emmanuel Proust, la série BD "AmeriKKKa", qui compte à présent sept épisodes.
Il mène de front une activité professionnelle de professeur de lettres, en Lorraine puis dans le Vaucluse, une œuvre littéraire qui compte actuellement trente volumes, et un engagement antifasciste qui lui vaudra des passages mouvementés à la télévision ("Ciel Mon Mardi"), des procès et diverses mésaventures dont une agression violente à Épinal en 1998. Ses sujets, les Skinheads, le Front national (Main basse sur Orange), les intégristes y sont naturellement pour quelque chose !
En 2000, après divers documents et enquêtes, il revient au roman noir, avec la série "L'Agence du dernier recours" dont trois volumes paraîtront au Seuil. En 2008, il publie au Cherche Midi un roman noir, Jusqu'à ce que mort s'ensuive, qui met à jour des faits inconnus sur la ségrégation dans l'armée américaine et lui vaut la même année le Prix Sang d'encre de la Ville de Vienne puis en 2010 le Prix Thierry Jonquet de La Canourgue noire.
Critique au journal L’Humanité où il chronique le roman noir, il publiera en septembre au Cherche Midi son nouvel ouvrage, un gros roman, Les Ombres du Souvenir, dans lequel il "ressuscite" son héroïne de L'Agence du dernier recours, Héléna Rénal, qui voue son existence à la réhabilitation de victimes d'erreurs judiciaires.
Roger Martin continue d'aimer le roman noir social et politique. On ne s'étonnera donc pas si ses préférences vont à Didier Daeninckx, Patrick Bard, Dominique Manotti, Catherine Fradier, Pascal Dessaint et à des nouveaux venus qu'il affectionne, Christian Roux et Pierre Lemaitre.



Présence à un festival :

2015 : Rencontre autour du polar d'Eaubonne | Salon du roman policier de Penmarc'h

2014 : Festival des littératures policières, noires et sociales | Polar en cabanes | Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale | Salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles | Sang d'encre

2013 : Corsicapolar | Coup de polar(s) | Salon du livre policier de Lens | Salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles | Sang d'encre | Vaison-la-nouvelle invite le polar

2012 : Polar à Nyons | Polar à la Plage | Salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles | Sang d'encre | Vaison-la-nouvelle invite le polar

2011 : Festival du polar de Villeneuve lez Avignon | Polar à la Plage | Sang d'encre | Toulouse, polars du Sud

2010 : La Ferté sous polar | Salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles | Sang d'encre


site : http://roger.martin.ecrivain.pagesperso-orange.fr/

Bibliographie*

Romancier :

Nouvelle :

Actualité

  • 05/09 Édition: Parutions de la semaine - 5 septembre
  • 17/05 Édition: Parutions de la semaine - 17 mai
  • 24/12 Presse: L'Humanité sent le sapin
  • 25/01 Salon: Convention noire à Sorgues (84)
  • 21/12 Festival: Concours de nouvelles à Vaison (84)
  • 29/01 Association: On fête les 100 ans de Fantômas à Sorgues (84)
  • 03/09 Édition: Parutions de la semaine - 3 septembre
    Les amateurs de thrillers et autres suspenses trouveront chez Albin Michel de quoi assouvir leurs pulsions avec des romans de Lisa Gardner et Patrick Bauwen. Au rayon des romans très noirs, Colin Harrison aux Presses de la Cité et surtout David Peace chez Rivages avec la suite de sa trilogie dans Tokyo sont des éléments de choix. Alors que l'on peut également se replonger dans André Héléna chez Plon. Les parutions de cette semaine sont plutôt nombreuses. D'ailleurs, rentrée oblige, nombre d'auteurs ont un roman en poche qui sort conjointement avec un roman en grand format (Bauwen, Peace, Patterson, Kellerman). L'on pourra s'interroger sur cette mauvaise manie qu'a Points de renommer certains romans - Les Amis du crime parfait rebaptisé en Le Club du crime parfait alors même que le titre espagnol du roman d'Andrès Trapiello est Los amigos del crimen perfecto... Quant à Actionnaire principal, de Pétros Márkaris, difficile de le reconnaître sous son nouveau titre Publicité meurtrière... Quel en est l'intérêt ? Sinon, comme d'habitude, faites votre choix !

    Grand format
    Seul à savoir, de Patrick Bauwen (Albin Michel, "Thrillers")
    Le Cri de l'engoulevent, de Kjell Eriksson (Gaïa)
    Ces demoiselles des Ursules, de Philippe Forissier (Actes graphiques, "Le Polar stéphanois")
    La maison d'à côté, de Lisa Gardner (Albin Michel, "Spécial suspense")
    Meurtres pour rédemption, de Karine Giébel (Fleuve noir, "Noirs")
    L'Étouffoir, de Phillip Gwynne (Payot, "Suspense")
    L'Heure d'avant, de Colin Harrison (Belfond, "Noir")
    Le Demi-sel, d'André Héléna (Plon, "Noir rétro)
    Pour la place du mort, de Charlie Huston (Le Seuil, "Thrillers")
    Habillé pour tuer, de Jonathan Kellerman (Le Seuil, "Thrillers")
    Permettez-moi de ne pas signer, de Djuro Luy (Biro, "Art noir")
    Les Fantômes du passé, de Roger Martin (Le Cherche Midi)
    Du plomb dans les spaghettis, de Pierre Mazet (Elytis)
    Une ombre sur la ville, de James Patterson (L'Archipel, "Les Maîtres du suspense")
    Tokyo, ville occupée, de David Peace (Rivages, "Thriller")
    Vice caché, de Thomas Pynchon (Le Seuil, "Fiction & Cie")
    Box 21, d'Anders Roslund & Börge Hellström (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Shanghai Moon, de S. J. Rozan (Le Cherche Midi)
    De sinistre mémoire, de Jacques Saussey (Nouveaux auteurs)
    Bunker, d'Andrea Maria Schenkel (Actes sud, "Noir")
    Église électrique, de Jeff Sommers (Bragelonne, "Avery Cates")
    Ceux qui se cachent, de Carlene Thompson (Succès du livre)
    L'Hiver des lions,de Jan Costin Wagner (Jacqueline Chambon)
    Le Jugement de Salomon, de Patrick Weiler (Biro, "Art noir")
    Mortelles matrices, de Jean Winther (Les Éditions du bord du Lot)

    Poche
    Double jeu, de Jeff Abbot (LGF)
    Monster, de Patrick Bauwen (LGF)
    L'Odyssée de la poisse, d'Antoine Chainas (Baleine, "Le Poulpe")
    Crimes d'amour et de haine, de Jonathan & Faye Kellerman (Points, "Policiers")
    Un pays à l'aube, de Dennis Lehane (Rivages, "Noir")
    Mort d'un maître de go, de Frédéric Lenormand (Points, "Policiers")
    Année zéro, de Jeff Long (City, "Poche")
    Publicité meurtrière, de Pétros Márkaris (Points, "Policiers")
    Les Veilleurs, de Vincent Message (Points, "Policiers")
    Le Noyé du Grand Canal, de Jean-François Parot (10-18, "Grands détectives")
    La 6e cible, de James Patterson (LGF, "Thrillers)
    Tokyo, année zéro, de David Peace (Rivages, "Noir")
    Ouragan sur l'Adriatique, de Don Pendleton (Vauvenargues, "L'Exécuteur")
    Le Masque de San Marco, de Nicolas Remin (10-18, "Grands détectives")
    Allez donc faire ça plus loin, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio")
    Certaines l'aiment chauve, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio")
    Trahison à froid, de Charles Todd (Archipoche, "Archipoche")
    Le Club du crime parfait, d'Andrés Trapiello (Points, "Policiers")

    Liens : Un pays à l'aube |Actionnaire Principal |Shanghai Moon |Les Amis du crime parfait |Ceux qui se cachent |Patrick Bauwen |Antoine Chainas |Lisa Gardner |Karine Giébel |Colin Harrison |Jonathan Kellerman |Dennis Lehane |Frédéric Lenormand |Pétros Márkaris |Pierre Mazet |Jean-François Parot |James Patterson |David Peace |S. J. Rozan | San-Antonio |Andrés Trapiello |Jan Costin Wagner |Carlene Thompson |Andrea Maria Schenkel

  • 02/08 Prix littéraire: Un prix pour Roger Martin
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page