k-libre - auteur - Roberto Arlt

Il ne supportait pas d'Audignon et ses maladresses sémantiques. Petite rivalité de palais. En privé, le militaire le traitait volontiers de 'connard incompétent'. En public, il prenait plaisir à lui couper la parole. L'armée ne reste pas toujours muette.
Hélène Blanc & Claude André - Bons baisers de Moscou
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 06 juillet

Contenu

Roberto Arlt

MAJ samedi 07 août 2010
© D. R.

Biographie Roberto Arlt


Naissance à Buenos Aires le 02 avril 1900.
Mort à Buenos Aires le 26 juillet 1942.
Fils d'un émigrant prussien et d'une mère italienne, Roberto (Godofredo Christophersen) Arlt nait dans le quartier de Flores. Enfant des rues, il est considéré comme le père de la littérature urbaine argentine. Avec Le Jouet engagé (El Juguete rabioso, 1926), il met en avant l'inhumanité de la ville annonciatrice du thème principal de son œuvre littéraire.
En opposition avec Borges et le groupe de Florida, il se réclame des écrivains professionnels et se rapproche du groupe de Boedo, partisan du réalisme. Son diptyque constitué des Sept fous (Los Siete locos, 1929) et des Lance-flammes (Los Lanzallamas, 1931), considéré comme son chef d'œuvre littéraire, à travers une galerie de marginaux, révèle le besoin de se libérer par l'action ce qui dans l'Argentine des années 1930 peut apparaître comme révolutionnaire.
À la fin de sa vie, continuant le même combat contre la dérive de l'homme et de son asservissement à la ville, Roberto Arlt étend son mode d'écriture, migrant vers le fantastique, le théâtre.


Bibliographie*

Romancier :

  • 1929 - Les Sept Fous (Belfond "Littérature étrangère", août 2010)

Actualité

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page