k-libre - auteur - Olivier Marchal

Il était impossible de déterminer s'il l'avait aussi frappée au ventre, car cette zone de son corps n'était plus qu'une large plaie béante.
Karen Sander - Viens mourir avec moi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 29 novembre

Contenu

Olivier Marchal

MAJ mercredi 31 mars 2010
© SIPA

Biographie Olivier Marchal


Naissance à Talence le 14 novembre 1958.
Fils d'un pâtissier amateur de romans noirs, Olivier Marchal est élève au collège des Jésuites de Bordeaux. C'est durant ces années que naissent chez lui l'envie d'être policier et le goût pour la comédie. Après avoir passé le concours d'inspecteur de police, il intègre en 1980 la Brigade criminelle de Versailles, puis rejoint la section antiterroriste, où il a pour collègue Simon Michaël, l'auteur des Ripoux. Chef d'une brigade de nuit au milieu des années 1980, Olivier Marchal suit parallèlement des cours de théâtre au conservatoire du Xe arrondissement.
Apparu une première fois à l'écran en 1988 dans Ne réveillez pas un flic qui dort, il est repéré par une directrice de casting, qui lui propose en 1993 le rôle d'un inspecteur dans Profil bas de Claude Zidi. Ayant définitivement quitté la police, Olivier Marchal écrit plusieurs scénarios pour le "Commissaire Moulin", et devient bientôt un personnage récurrent des séries "Quai n°1" et "Police district". Dans un genre différent, il est remarqué dans le moyen métrage d'Emmanuelle Bercot, La Puce, aux côtés de la jeune Isild Le Besco en 1999. La même année, Olivier Marchal s'essaie à la réalisation avec Un bon flic, court métrage remarqué à Cognac.
Il passe au long en 2002 avec Gangsters, un thriller nourri de son expérience de policier et dont Richard Anconina et Anne Parillaud tiennent les rôles principaux. Deux ans plus tard, il met en scène 36 Quai des Orfèvres, un film de nombreuses fois nommé aux César et qui offre un face-à-face entre Daniel Auteuil et Gérard Depardieu. Incarnant avec un malin plaisir les malfrats et autres personnages peu recommandables pour Guillaume Canet (Ne le dis à personne, 2006), Frédéric Schoendoerffer (Truands, 2007), et Julien Seri (Scorpion, 2007), Olivier Marchal clôt en 2008 sa trilogie policière sur "la solitude, la désespérance et l'errance" avec MR 73, un film noir dans lequel Daniel Auteuil incarne un flic dépressif et alcoolique à la recherche d'un tueur en série.


Bibliographie*

Préfacier :

Comédien :

Actualité

  • 01/04 Prix littéraire: Prix 2014 du Cercle Rouge à Beaune
  • 11/02 Cinéma: Rétrospective Olivier Marchal à la Bòbila (Espagne)
    L'Hospitalet de Llobregat, commune de la province de Barcelone, n'est pas seulement la deuxième ville de Catalogne en terme de population, c'est aussi une cité qui héberge la bibliothèque Bòbila, renommée pour son fonds noir et policier. Elle propose l'espace d'une mois et de quatre dates une rétrospective des films d'Olivier Marchal, "acteur et réalisateur français, considéré comme l'un des moteurs de la renaissance du cinéma policier français. Son cinéma a beaucoup à voir avec celui de José Giovanni, mais tandis que le premier l'a abordé du côté des truands, lui l'a fait du point de vue de la police.
    Après avoir appartenu à la Brigade Judiciaire de Versailles puis à sa section antiterroriste, Olivier Marchal est passé au cinéma d'abord en qualité d'acteur, puis en tant que réalisateur de films caractérisés par des ambiances sordides, un certain réalisme et un lyrisme désespéré.
    Au cours de ce cycle, nous pourrons admirer son travail comme acteur et réalisateur dans 36, quai des Orfèvres, comme réalisateur dans MR 73 et Les Lyonnais, et comme acteur sous la direction de Gilles Béhat dans Diamant 13."
    La Bòbila est une bibliothèque catalane, aussi ne nous dit-elle pas si le cycle est en castillan ou catalan, la traduction du premier des quatre titres de film, cependant, nous laisse penser qu'ils seront dans la langue de Cervantès. Quoi qu'il en soit, il est toujours agréable de voir le cinéma français percer à l'étranger. Nous ne saurions trop conseiller aux nombreux français expatriés à Barcelone de convaincre leurs amis espagnols d'aller assister en leur compagnie à ces quatre projections éclatées dans le temps, d'autant plus que l'entrée est libre !

    Programmation :

    - Vendredi 14 février à 19 heures : Asuntos pendientes (36, quai des Orfèvres ; 110 min. - 2004), d'Olivier Marchal. Avec : Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Valeria Golino, André Dussollier, Roschdy Zem, Olivier Marchal, Catherine Marchal, Daniel Duval, Francis Renaud, Anne Consigny...
    - Vendredi 21 février à 19 heures : MR 73 (124 min. - 2008), d'Olivier Marchal. Avec : Daniel Auteuil, Olivia Bonamy, Gérald Laroche, Catherine Marchal, Francis Renaud, Philippe Nahon, Guy Lecluyse, Louise Monot, Virginia Anderson, Maxim Nucci...
    - Vendredi 28 février à 19 heures : Diamond 13 (Diamant 13 ; 98 min. - 2009), de Gilles Béat. Avec : Gérard Depardieu, Olivier Marchal, Asia Argento, Anne Coesens, Aïssa Maïga, Catherine Marchal, Erick Deshors...
    - Vendredi 7 mars à 19 heures : Les Lyonnais (102 min. - 2011), d'Olivier Marchal. Avec : Gérard Lanvin, Tchéky Karyo, Daniel Duval, Dimitri Storoge, Patrick Catalifo, François Levantal, Francis Renaud, Lionnel Astier, Valeria Cavalli, Estelle Skornik

    Biblioteca la Bòbila
    fons especial de gènere negre i policíac
    Pl. de la Bòbila, 1
    08906 L'Hospitalet de Llobregat Metro : L5 Can Vidalet. Trambaix : T1, T2, T3 Ca n'Oliveres. Bus : LH2, EP1

  • 10/01 Association: Noirceurs lyonnaises
  • 08/04 Cinéma: 2e festival du film policier de Beaune (Côte-d'Or)
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page