k-libre - auteur - Fredric Brown

En Amérique du Nord, un bureau dont la porte est close est un bureau verrouillé, ou bien dont l'occupant veut qu'on le laisse tranquille. Sinon, il laisse la porte ouverte.
Martin Winckler - Les Invisibles
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 17 juillet

Contenu

Fredric Brown

MAJ lundi 08 mars 2010
© D. R.

Biographie Fredric Brown


Naissance à Cincinnati le 29 octobre 1906.
Mort à Tucson le 12 mars 1972.
Après des études inabouties, Fredric Brown devient garçon de course pour un fournisseur d'accessoires de machines-outils à Cincinnati avant d'être correcteurs pour des journaux corporatifs. C'est alors qu'il publie ses premières nouvelles policières, de science fiction, fantastiques et de western pour différents pulps. Adepte de la concision et de la chute, il est réputé pour ses nouvelles ultra-courtes (certaines ne faisant que deux lignes, d'autres un quart de page, les plus longues deux pages !).
Son premier roman policier Crime à Chicago (1947), inaugure la série "Ed et Ham Hunter", qui en compte sept, et est primé de l'Edgar Award. Fredric Brown est littéralement un auteur de mauvais genres de talent où l'humour est omniprésent - Martiens, go home!, en 1954 éclaire particulièrement cela -, bien qu'il aborde des facettes très noires comme dans La Bête de miséricorde (The Leniant Beast) où il nous emmène au plus profond du cerveau tourmenté d'un homme qui a tué sa femme sans que l'on sache si c'est pour éviter qu'elle souffre ou qu'il souffre.
Fredric Brown meurt en 1972 alors qu'il n'écrivait plus depuis neuf ans, alcoolique et atteint d'emphysème pulmonaire.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page