k-libre - association

Ta gueule, mon hostie de vache. Ta gang de toastés de Montréal veut te récupérer en bon état, mais ils ne m'ont pas défendu de m'amuser en attendant.
Stanley Péan - Bizango
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 17 février

Contenu

logo de l'association Société Sherlock Holmes de France Les quincailliers de la Franco-Midland

Société Sherlock Holmes de France Les quincailliers de la Franco-Midland

MAJ lundi 19 décembre 2011

Historique

Pays de l'association: France

Sherlock Holmes compte parmi les personnages littéraires les plus fameux, dont le nom est d'ailleurs souvent mieux connu que celui de l'écrivain qui l'a créé. Depuis ses premières apparitions il suscite l'intérêt de milliers de personnes - on se souviendra par exemple du tollé que suscita la décision de Conan Doyle de faire disparaître son héros dans les chutes du Reichenbach en 1893... Les lecteurs devront attendre dix ans pour le voir ressusciter - on suppose pour leur plus grande joie. Ce personnage a même conduit à l'émergence d'une science nouvelle, l'holmésologie, à mi-chemin entre le canular littéraire et la rigueur universitaire, dont l'objet est d'étudier les diverses contradictions et invraisemblances qui émaillent les œuvres du canon - soit quatre romans et cinquante-six nouvelles.
L'on désigne ordinairement comme pionnier de l'holmésologie Ronald Knox, qui donna en 1911 une conférence à l'université d'Oxford intitulée "Essai sur la littérature de Sherlock Holmes". Dès lors les études se sont multipliées aussi bien en Europe qu'aux États-Unis et, très vite, ces passionnés souvent pleins d'humour ont éprouvé le besoin de se rencontrer, de se rassembler en sociétés d’amateurs : c'est ainsi qu'au début des années 1930 sont fondées d'une part la Société Sherlock Holmes de New York qui se donne pour nom Les Irréguliers de Baker Street et, six mois plus tard, celle de Londres.
En France, nulle trace de société holmésienne avant 1984, année qui vit naître la Société des amis d'Henri Fournaye (Henri Fournaye est un personnage d’une des nouvelles du canon, La Deuxième tache), dirigée par Jacques Baudou. Les germes de cette association sont à trouver dans les pages de la revue du Collège de pataphysique, Subsidia Pataphysica, où furent publiés, en 1966 et 1972, les premiers textes holmésiens : "Lettre au transcendant satrape Jean Ferry sur Holmes et Lupin" et "Reliques holmésiennes". La vocation de cette première société était essentiellement éditoriale : elle produisait une revue, La Troisième tache et publiait des documents divers. Jusqu’à ce que Jacques Baudou, fort occupé par ailleurs, soit contraint de mettre un terme à ses activités. Il semble aujourd'hui, aux dires des holmésiens eux-mêmes, que cette société ait été cause de ce que nombre de fausses idées reçues ait "pollué" le domaine holmésien francophone...
De son côté, un passionné dijonnais, Jean-Marc Faure, avait lancé La Lettre de Baker Street, un fanzine de couleur plus humoristique que La Troisième tache et surtout couvrant des champs plus étendus. Mais là encore la publication s’interrompit assez rapidement...
Il faudra attendre le 14 janvier 1993 pour que débute une nouvelle aventure holmésienne. Ce soir-là, à 18 heures, Thierry Saint-Joanis, Alexis Barquin, Jean-Pierre Cagnat et Yves-Charles Fercoq se réunissent à Paris dans une librairie du 6e arrondissement aujourd’hui défunte – Les Amis du livre – pour jeter les fondements de la Société Sherlock Holmes de France, une association "loi de 1901" que l'on peut aussi appeler "Les quincailliers de la Franco-Midland", en référence à une société mentionnée dans une des nouvelles du canon. Elle a aujourd’hui dix-sept ans d’âge. Visant d’abord à "rassembler en France, dans tous les autres pays francophones, à San Remo en Italie, à Bruxelles en Belgique et à Birmingham en Angleterre, toutes les personnes qui s'intéressent à Sherlock Holmes", elle a également pour but d’explorer et de mettre en valeur les liens existant entre Sherlock Holmes et la France. Ses adhérents viennent d’horizons très variés et, aux côtés de spécialistes et d’universitaires chevronnés, évoluent des lecteurs mus par leur seule passion. Au fil des années les moyens de communication de la société se sont considérablement développés et son site internet, doté depuis 2005 d’un forum, est une véritable mine d’informations – en accès gratuit, c'est à souligner.
Pour devenir un quincaillier de la Franco-Midland...
L'on peut adhérer à la SSHF à tout moment, il suffit de remplir les quelques champs de ce formulaire : l'adhésion est gratuite.
Être adhérent vous permet d'assister aux réunions des Quincailliers, d'accéder à la "zone membre" du site où sont tenus des documents inédits et de bénéficier de tarifs réduits sur les publications et produits dérivés commercialisés par l'association.

Actualité

Informations

adhésion : gratuit
adresse : 15, rue Grande, 03370 Saint-Sauvier, France
courriel : sshf@sshf.com
tél. :
site : http://www.sshf.com




Pied de page