k-libre - association

- Qu'est-ce que vous faisiez devant le local de vidéosurveillance ? - Je draguais...
Nicolas Bary - Au bonheur des ogres
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 26 juin

Contenu

logo de l'association On y va

On y va

MAJ mercredi 10 mars 2010

Historique

Pays de l'association: France

Il y eut un départ un fanzine, écrit-illustré-photocopié-agrafé… en un mot fabriqué avec tout ce que cela sous-entend d’artisanal et de bouts de chandelle, où trois lycéens à la conscience socio-politique déjà très acérée parlaient de cinéma, de musique, de bouquins… de tout ce qui constituaient leur culture. Ce n’était pas qu’un feu de passion adolescente : l’aventure a duré quinze ans, de 1991 à 2006. Le fanzine, qui entre temps avait été nommé ChériBibi, n’a pas bu la tasse, bien au contraire : son succès a amené l’un de ses créateurs à vouloir le métamorphoser en revue – c’est-à-dire en une publication moins artisanale, plus exigeante en termes de moyens mais qui pourrait mieux satisfaire la demande de lecteurs de plus en plus nombreux.
Or éditer une revue suppose que l’on s’assure les cadres d’une structure officielle et dûment déclarée. Mais laquelle choisir ? La "Trime Team chéribibine", comme ils se surnomment eux-mêmes, opta finalement pour l'association "loi de 1901". Et tant qu’à faire de s’associer, autant jeter les bases de projets qui iraient au-delà de la seule publication de la revue. Organiser des concerts, par exemple, des soirées dédiées à la culture populaire… Aussi fut-il décidé, quand il fallut baptiser la nouvelle association, qu’elle ne s’appellerait pas ChériBibi pour la distinguer de la revue. Mais aucun nom ne recueillait l’enthousiasme. Jusqu’à ce que, lassé des séances de brainstorming qui ne "stormaient" pas grand-chose l’un des maîtres d’œuvre tape de la phrase sur la table…

C’est ainsi que l’association fut appelée On y va – un beau nom en forme de figure de proue, prêt à fendre les flots de l’adversité ! Et le premier numéro de la revue ChériBibi paraissait dès le printemps 2007 : un fier objet de 90 pages, avec une superbe couverture couleur et un contenu textes-images UHD (Ultra haute densité).
I. Roche/k-libre

Actualité

  • 02/05 Association: ChériBibi décentralise...
  • 08/12 Revue: Le numéro 6 de la revue ChériBibi vient de sortir
    ... et la Trime Team le fait savoir en fêtant l'événement à sa façon le dimanche 12 décembre à partir de 16 heures dans "un p'tit bar sympa dégoté pour l'occaz'"* dans le 11e arrondissement de Paris. La joyeuse équipe bat le rappel de tous les amis et sympathisants de la cause chéribibine, vouée on le sait à la défense de la culture populaire sous toutes ses formes d'expression (musique, littérature, cinéma, illustration, théâtre... et la liste n'est évidemment pas close).
    L'association On y va défend cette culture avec enthousiasme, en levant si besoin un poing militant qui se devine très bien dans certains articles de la revue, mais sans jamais s'ériger en donneuse de leçon. Dans chaque livraison du ChériBibi la volonté et le plaisir de faire découvrir, sinon aimer, ce qui a passionné les rédacteurs, l'emportent toujours sur le didactisme. Ce qui n'empêche pas certaines contributions d'avoir une richesse quasi encyclopédique... Le ChériBibi se caractérise aussi par une sorte de débordement textuel et iconique que l'on sent endigué avec peine pour intégrer l'espace des pages et qui, pour rendre la lecture parfois difficile, n'a pas son pareil pour communiquer les engouements. Si vous ne connaissez pas le ChériBibi, alors sautez sur l'occaz' festive qui vous est donnée pour découvrir, en même temps que la revue, ceux qui la font.

    * Le "P'tit bar sympa" choisi pour la fiesta chéribibine :
    Au Bon accueil
    64 rue Alexandre Dumas
    75011 Paris. Tél. : 01.43.70.04.87
    PS - Pour les amateurs avertis, la Trime Team signale que ce même dimanche 12 décembre en soirée, "y'a René Binamé qui joue au CICP juste à côté..."
    Pour les amateurs non avertis, la rédaction précise que René Binamé est un groupe belge tendance punk, anarcho ou free, dont les textes sont paraît-il particulièrement incisifs. Il y a même un "site officiel" où figurent notamment les dates de concert.
    Liens : Daniel Paris-Clavel |ChériBibi

  • 10/03 Revue: Le 5e numéro du ChériBibi vient de sortir

Informations

adhésion : gratuit
adresse : BP 17, 94201 cedex Ivry-sur-Seine, France
courriel : asso.onyva@gmail.com; contact@cheribibi.net
tél. :
site : http://www.cheribibi.net

Mon tout premier contact avec le ChériBibi se noua par l’entremise du Chéribiblog. J’y découvrais une "Trime Team" qui avance masquée derrière de drôles de logos. Et quand j’eus entre les mains la rev...

Vous avez repris haleine et claire vue depuis la fin de la première partie ? Alors continuons…Une question amenant un exemple, puis cet exemple un autre – lequel débouchait sur des considérations...

Des passionnés parlant de leurs passions seraient presque intarissables – surtout lorsque lesdites passions sont aussi vastes que la culture populaire et/ou prenantes comme peut l’être la fabrication ...

Pied de page